in

The Sandman: Qui sont les premiers méchants de la série Netflix ?

La première bande-annonce de la série Netflix The Sandman a révélé que les premiers grands méchants seront l’Ordre des Anciens Mystères, une société secrète anglaise.

Il n’est pas exagéré de dire que la prochaine adaptation par Netflix de The Sandman de Neil Gaiman a suscité beaucoup d’excitation chez les fans. La première bande-annonce de la série a été publiée récemment et semble recréer parfaitement les scènes du premier numéro de la bande dessinée.

Le protagoniste, Dream, est le maître du Rêve. Il est également l’un des sept êtres immortels connus sous le nom de Endless. La bande-annonce montre comment Dream a été emprisonné par une société secrète occulte utilisant la magie cérémonielle. Ce groupe, l’Ordre des anciens mystères, est le premier méchant de la bande dessinée et (apparemment) de la série Netflix à venir.

Comme de nombreux personnages de The Sandman, l’Ordre des Anciens Mystères ne fait que quelques apparitions, mais sa présence se fait sentir tout au long de la série. Apparu dans The Sandman #1 (par Neil Gaiman, Sam Kieth et Mike Dringenberg), l’Ordre était une société secrète occulte fondée par Roderick Burgess à Wychcross, en Angleterre, au début du XXe siècle. Pendant la Première Guerre mondiale, le groupe a persuadé le Dr John Hathaway, conservateur principal du Royal Museum, de leur fournir un rare tome de magie, le Grimoire de la Madeleine.

Le fils d’Hathaway avait été tué ce matin-là et Burgess a exploité son chagrin. Ensemble, avec le reste de l’Ordre des Anciens Mystères, ils ont effectué un rituel magique pour emprisonner la Mort, dans l’espoir de mettre fin au massacre causé par la Grande Guerre.

 

Cependant, ils échouent et capturent le jeune frère de la Mort, Rêve. L’Ordre a volé les objets du bureau de Rêve et l’a gardé enfermé. Ils ont également fait chanter Hathaway, le contraignant à leur donner d’autres artefacts rares du Musée Royal. Après que ses vols aient été découverts, Hathaway s’est suicidé, rédigeant une lettre de suicide qui expliquait ses actions et exposait l’Ordre. Cependant, la note a été détruite par la magie.

Au cours des décennies suivantes, l’Ordre des Anciens Mystères s’est retourné contre lui-même. Quelques membres ont fui, volant les artefacts qui avaient appartenu à Dream. Roderick Burgess finit par mourir de vieillesse et son fils, Alex Burgess, le remplaça à la tête de l’Ordre, qu’il dirigea avec son amant Paul comme second. Tout au long des années 60, les deux hommes ont exploité le mouvement New Age, enseignant le mysticisme de base aux jeunes hippies qu’ils utilisaient pour le sexe et l’argent. Pendant cette période, Dream s’est échappé de son emprisonnement, condamnant Alex à passer le reste de sa vie piégé dans des cauchemars sans fin.

L’Ordre a ensuite décliné, mais il est apparu dans d’autres comics DC. Dans Green Arrow : Quiver (par Keven Smith, Phil Hester et Ande Parks), le méchant Stanley Dover étudie la magie auprès de l’Ordre des Anciens Mystères. Il leur vole un grimoire, invoquant une entité infernale connue sous le nom de la Bête sans nom.

Dans Sandman Presents : The Dreaming (par Si Spurrier et Bilquis Evely), il est révélé que les vestiges de l’Ordre ont travaillé avec un PDG de la technologie nommé Hyperion Keter, utilisant un détournement pervers de la Kabbale et de la magie sympathique pour tatouer Dream avec un sigil qui l’affaiblissait. Keter a également créé une IA qui a fini par prendre le contrôle du Rêve, menaçant la réalité elle-même. Finalement, le Rêve fut de nouveau restauré au pouvoir, mais d’innombrables vies avaient été détruites par l’influence de l’IA sur le subconscient collectif.

Il est peu probable que la première saison de The Sandman de Netflix dépeigne l’Ordre des Anciens Mystères au-delà de l’épisode pilote. Cependant, le groupe reste l’un des méchants les plus redoutables de toute la série de bandes dessinées, et ses membres sont les seuls humains à avoir jamais utilisé la magie pour emprisonner le Rêve.