Communauté usages, management, prospective... autour du digital. Publiée par M21.

Neutralité du net : la boulette de Verizon

La neutralité du net oppose depuis des mois les acteurs traditionnels d’internet (Google, Yahoo!…) et les opérateurs téléphoniques qui aimeraient pouvoir participer au festin plus qu’ils ne font aujourd’hui. La bataille se joue à Washington et les enjeux sont à terme considérables.

Les opérateurs de téléphone aimeraient pouvoir contrôler le contenu distribué sur les réseaux les plus rapides de demain, ce qui leur permettrait de construire une offre avec plusieurs niveaux et de faire payer aussi bien les internautes que les producteurs de contenus. Pas question pour Google, Yahoo ou Microsoft de devoir payer pour mettre leurs services à disposition des internautes. Pas question non plus de voir une partie de leur clientèle ne pouvoir accéder à leurs services que dans des conditions dégradées parce qu’ils ne seraient pas en mesure de payer les connexions les plus rapides. D’où leur bataille pour que le net reste “neutre”.

La boulette que vient de commettre Verizon, l’un des deux grands opérateurs téléphoniques américains apporte de l’eau à leur moulin. Cet opérateur a refusé hier de distribuer les messages d’une association pro-avortement, au motif “that it does not accept programs from any group “that seeks to promote an agenda or distribute content that, in its discretion, may be seen as controversial or unsavory to any of our users.

A peine connue, l’information a été reprise par le New-York-Times et a circulé rapidement sur le net. Verizon est très vite revenu sur cette décision, une erreur due à une mauvaise compréhension de sa politique disent ses services de communication. Reste que le mal est fait : abandonner la neutralité du net, c’est prendre le risque de laisser des opérateurs choisir pour les internautes ce qu’ils auraient le droit de voir ou de lire.

Portrait de Peer Gynt
Peer Gynt
26 octobre, 2007 - 17:00

Olivier Bomsel Gratuit ! Du déploiement de l'économie numérique Folio actuel Gallimard, 2007 Fot sortir un peu avant de causer. Peer

Portrait de ANTOINE
ANTOINE
27 mai, 2008 - 22:03

Chacun a le droit d'accéder aux types de contenu qu'il souhaite. On est sur le web, la "toile", ce qui impliqe que tout le monde peut publier ce qu'il veut sur internet ce qui s'inscrit parfaitement dans le principe de liberté individuelle et la liberté d'expression. Le contrôle des contenus par les opérateurs est une atteinte grave à ces droits fondamentaux. Personne ne doit choisir pour nous ce que nous avons le droit de voir sur le net, c'est au libre-arbitre de chacun de choisir.

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.
  • Images can be added to this post.
  • Allowed HTML tags: <p> <br> <a> <em> <strong> <cite> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <img> <h1> <h2> <h3> <h4> <h5> <h6> <div> <span> <embed> <param> <object> <script>
  • You can use <object>, <embed> and <script> tags from the following sites to add media to your posts. (first select the “disable rich-text” option above, paste the code and switch back to “enable rich-text”):

    • http://www.youtube.com
    • http://www.dailymotion.com
    • http://vpod.tv
    • http://media.nowpublic.com
    • http://www.myspace.com
    • http://www.ifilm.com
    • http://www.flickr.com

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question a pour but de vérifier que vous êtes un visiteur humain
Image CAPTCHA
Copy the characters (respecting upper/lower case) from the image.
www.gersbach.net www.troisfourmis.com